Languages disponibles :
  • fr
  • en



 

 




Compte-rendu du 9ème cours DICA-LOAC

 

La nouvelle organisation de cours régionaux sur le droit des conflits armés

Au cours des 9 dernières années, le CIMM et les Forces Armées Suisses ont dispensé un cours sur le Droit International des Conflits Armés (DICA) à Spiez en Suisse. Son but est de mettre en évidence les relations, les responsabilités et les interdépendances entre les fonctions propres aux services médicaux et le Droit international humanitaire. Le cours a été conçu pour des médecins, en particulier des médecins militaires, aussi bien que pour d’autres membres des forces armées et de l’administration, intéressés par ce sujet. Actuellement, la longueur et le coût des voyages, empêchent de nombreux candidats de participer au cours. En outre, le cours ne peut admettre qu’un nombre limité de stagiaires. En conséquence, l’Assemblée Générale du CIMM, lors du dernier congrès mondial à Tunis en 2007, a décidé le développement de cours décentralisés, utilisant le cours de Spiez comme référence.

Au cours de la 37ème Assemblée Générale du CIMM à Tunis en mai 2007, aété créée une Commission Technique Pédagogique. Cette commission mettra en œuvre les cours décentralisés et aura la responsabilité des activités de formation du CIMM. Le Médecin colonel Suisse Hans U. Baer, qui a commandé le cours de Spiez pendant 5 ans, a été élu président de la commission technique. Le Colonel Baer, son équipe de soutien logistique et son groupe de formateurs (juristes) ont travaillé au coude à coude  depuis plusieurs années, pour développer le cours de Spiez. Ils travailleront tous ensemble à son extension. L’équipe de Spiez continuera à animer le cours en Suisse. Dans le même temps, elle invitera des spécialistes pour la formation de formateurs pour les autres sites, la supervision des autres sessions de formation, l’évolution des programmes, et l’évaluation des possibilités de formation dans les autres pays. Les statuts du CIMM lui donnent mandat pour confier à un de ses États Membres, ou à un groupe régional de ses membres, l’organisation d’un cours régional CIMM-DICA, sous les auspices de la nouvelle Commission Technique Pédagogique.

Ainsi en 2008, des sessions régionales seront organisées, la première sera un cours en Afrique du Sud. D’autres sites s’y ajouteront progressivement en Afrique, Amérique Latine et Asie. Le contenu du cours, qui a été développé grâce à celui de Spiez, est imposé aux sessions régionales du cours CIMM-DICA. Tout changement du contenu sera soumis à l’autorisation du Directeur du Service de Santé militaire Suisse, en coordination avec les spécialistes des Forces Armées Suisses compétents en matière de DICA, et devra être approuvé par le Conseil scientifique du CIMM. Le contenu scientifique d’un cours régional CIMM-DICA doit respecter les normes établies pour le cours CIMM-DICA original de Spiez.

Le cours respecte la neutralité et les organisateurs doivent éviter toute discussion d’ordre politique, religieux ou autre, pouvant contrevenir à ce principe. Les discussions pendant le cours doivent se conformer aux règles de Chattenham, aucune intervention d’un enseignant ou d’un participant ne pouvant être attribuée à un état. Le corps enseignant aura la compétence et l’expérience requises pour diffuser et présenter le DICA, ainsi que les autres thèmes scientifiques du cours CIMM-DICA. L’équipe enseignante expérimentée du cours CIMM-DICA apportera son concours à ces nouvelles sessions. Si un renfort en formateurs est nécessaire, ces derniers doivent souscrire à un certain nombre de critères prédéfinis. En outre, des conférenciers extérieurs doivent être désignés, en coopération avec les organisateurs du cours CIMM-DICA original.

Si la décentralisation est couronnée de succès, comme le souhaite le CIMM, cela multipliera, au niveau mondial, le nombre de formateurs militaires, concourant ainsi à l’amélioration de l’observance du droit des conflits armés. Le CIMM espère ainsi contribuer à une meilleure compréhension et application du DICA et du droit international humanitaire, conformément à ses statuts et en réponse à une demande croissante de réponses face à l’univers complexe des conflits internationaux.

Toutes personnes intéressées par ce cours en qualité de formateur de niveau international, ou tous États Membres du CIMM ayant la volonté d’intervenir dans une session décentralisée, sont priés de contacter le Médecin colonel Hans U. BAER.

 

Colonel Hans U. BAER
Klinik Hirslanden
Witellikerstrasse 40
CH-8032 Zürich
Suisse

E-mail: hans.baer@baermed.ch
Tél.:     +41 44 387 30 70
Fax:     +41 44 387 30 90