Languages disponibles :
  • fr
  • en



 

 




Rapport du 55ème Congrès International de Médecine Vétérinaire Militaire

55ème CONGRÈS INTERNATIONAL DE
MÉDECINE VÉTÉRINAIRE MILITAIRE
Marseille (France) - 18-22 mai 2009

RAPPORT


-
Chefs de corps (ou représentants) internationaux du 55ème Congrès International de Médecine Vétérinaire Militaire
(de gauche à droite) :
1. Lt-Colonel Dietmar Rackl (Autriche)
2. Lt-Colonel Emil Hanzen (Croatie)
3. Cdt. Branko Dolenc (Slovénie)
4. Cdt. Hassan Fassil (Maroc)
5. Col. Niels Nielsen (Danemark)
6. Col. Bas Steltenpool (Pays-Bas)
7. Gén. Theresa Casey (Armée de l'Air des USA)
8. Vét. gén. inspecteur Jean-Yves Kervella (France)
9. Gén. Timothy Adams (Armée de Terre des USA)
10. Gén. Giuseppe Vilardo (Italie)
11. Col. Martin Hoffmeister (Allemagne)
12. Col.l Rysard Jeleniewicz (Pologne)
13. Lt-Colonel Miguel Stevens (Belgique)
14. Col. Odd Knaevelsrud (Norvège)
Absent - Dr. Mika Aho (Finlande)

Plus d’une centaine de vétérinaires militaires de quatorze pays se sont rassemblés à Marseille, en France, du 18 au 22 mai 2009, pour assister au 55ème Congrès International de Médecine Vétérinaire Militaire (CIMVM). Le premier CIMVM s’est tenu en 1952 à Chiemsee, en Allemagne. Au cours des quarante années suivantes, la conférence organisée par le Corps des vétérinaires militaires américains s’est également déroulée en Allemagne. Toutefois, au cours des quatorze dernières années, le symposium s’est déplacé entre l’Allemagne et d’autres pays européens, comprenant l’Italie, la Grande-Bretagne, la Belgique et désormais la France. Cette année, les participants sont venus des Etats-Unis, de France, d’Italie, d’Allemagne, de Pologne, des Pays-Bas, de Belgique, du Danemark, de Croatie, de Slovénie, d’Autriche, de Norvège, du Maroc et de Finlande. Les congressistes vétérinaires ont aussi représenté les différentes Armées : Armée de Terre, Marine et Armée de l’Air. Outre le programme scientifique, l’objectif majeur de la conférence était de promouvoir l’engagement stratégique des Etats-Unis ainsi que des pays européens et africains, de renforcer l’interopérabilité entre alliés et d’encourager les relations de coopération entre les services et les personnels.

La conférence de 2009 a été co-organisée par le Corps vétérinaire de l’Armée de Terre américaine et le Corps vétérinaire du Service de santé des armées françaises. Le thème de ce symposium était « Pathways to Global Health ». La conférence a été centrée sur la médecine vétérinaire opérationnelle et les missions partout dans le monde relatives à « Une Seule Médecine ». Le Général Timothy ADAMS, chef de corps des vétérinaires américains de l’Armée de Terre, a évoqué la nécessité d’établir des partenariats entre les vétérinaires militaires américains et les vétérinaires travaillant dans d’autres services, d’autres agences et les vétérinaires d’autres pays.

« Le corps des vétérinaires américains joue un rôle clé dans la médecine militaire, les opérations de stabilisation ainsi que les missions humanitaires dans le monde d’aujourd’hui » a déclaré le Général ADAMS. Il a insisté sur le besoin de coopération, de collaboration, et d’innovation parmi les alliés et les nations amies, afin « de contribuer à la paix et la stabilité partout dans le monde au sein du dispositif médical le plus essentiel des forces armées ».

-
Ouverture du 55ème Congrès International de Médecine Vétérinaire Militaire par le Général Timothy Adams.

Outre le Général ADAMS, les hôtes du symposium furent le Vétérinaire général inspecteur Jean-Yves KERVELLA, Inspecteur technique des services vétérinaires des armées françaises et le Colonel Leslie HUCK, chef du Commandement régional vétérinaire américain en Europe. Outre les quatorze chefs de services vétérinaires ou leurs représentants, dont le Général Giuseppe VILARDO, chef de corps des vétérinaires militaires italiens, de nombreuses personnalités et orateurs de renom ont assisté partiellement ou en totalité à la conférence. Parmi les distingués participants américains, se trouvaient le Général Theresa CASEY, adjointe au chef du service de santé de l’Armée de l’Air pour la modernisation, le Dr James COOK, président de l’association américaine de médecine vétérinaire et le Dr Michael CHADDOCK, adjoint au directeur de l’association américaine des collèges de médecine vétérinaire. Des participants français ont honoré le symposium de leur présence, en particulier, le Médecin général inspecteur Marc MORILLON, directeur de l’Institut de médecine tropicale du Service de santé des armées, le Vétérinaire chef des services Bernard DAVOUST, chef du Bureau Vétérinaire de la Direction régionale du service de santé de Toulon, le Vétérinaire chef des services Philippe ULMER, chef du Bureau Vétérinaire de la Direction régionale du Service de santé de Metz et le Pr Frédéric BEUGNET, directeur technique Europe des laboratoires Merial.

Le congrès s’est tenu dans les locaux de l’Institut de médecine tropicale du Service de santé des armées à Marseille (« Le Pharo »), établissement renommé au plan scientifique et riche d’un passé prestigieux. Les conférences introductives furent données par les autorités vétérinaires militaires et les distingués orateurs, le lundi 18 mai. La conférence à la mémoire du Général MCNELLIS, point d’orgue de cette journée, fut prononcée par le Dr Bernard SALAMONE, du Département américain de l’Agriculture, service d’inspection sanitaire des denrées. Colonel du corps des vétérinaires américains à la retraite, le Dr SALAMONE a évoqué les joies d’une carrière d’officier vétérinaire et son expérience personnelle de douleur et de renaissance à la suite de l’attaque terroriste du 11 septembre 2001 sur le Pentagone. A l’issue des conférences de la matinée, un déjeuner international des chefs de services vétérinaires s’est tenu au Fort Ganteaume, forteresse militaire construite au XVIIème siècle. Le lundi 18 mai après-midi, des sessions parallèles se sont déroulées en petits groupes, suivies du cocktail de bienvenue (« Icebreaker ») en soirée. Cet événement social s’est déroulé aux Bains militaires, plage privée où les participants purent échanger de façon informelle et admirer le coucher de soleil sur la Méditerranée.

Les journées du mardi 19 mai et du jeudi 21 mai ont été consacrées à des conférences. Les orateurs provenaient d’une grande variété d’horizons professionnels, représentant l’administration, l’industrie et les forces armées. Les orateurs militaires comprenaient des officiers juniors et seniors de nombreux pays différents. Les thèmes abordés ont couvert un vaste champ de sujets de médecine vétérinaire militaire, dont la médecine clinique et la chirurgie, la sécurité alimentaire, la santé publique et la prévention des zoonoses ainsi que la totalité des engagements vétérinaires militaires, de l’assistance humanitaire aux opérations de combat. La réception des chefs de délégation en l’honneur des autorités militaires, fut donnée mardi soir au Fort Ganteaume. Parmi les hôtes de marque, se trouvaient le Médecin général inspecteur Erick DAL, directeur régional du Service de santé des armées de Toulon, Madame Kathleen RILEY, Consul général des Etats-Unis d’Amérique à Marseille et Madame Elske PALMIERI, conseillère municipale représentant Monsieur Jean-Claude GAUDIN, sénateur-maire de Marseille.

Les journées du mercredi 20 et du vendredi 22 mai ont été consacrées à des visites en groupe et au « staff ride ». Mercredi matin, l’ensemble du groupe s’est rendu en bus sur le site de la basilique de Notre-Dame-de-la-Garde puis à la Maison-Mère de la Légion étrangère, à Aubagne. Dans le quartier du 1er Régiment étranger, les congressistes ont assisté à une brillante conférence retraçant l’historique et les missions actuelles de la Légion étrangère, puis à une représentation de la Musique de la Légion étrangère avant de terminer par la visite du musée. Ensuite, le vendredi, les participants ont pu goûter au plaisir d’une croisière dans les Calanques suivie d’une visite de l’ancien hôpital Caroline, sur les îles du Frioul. C’est précisément sur ce site que les patients atteints de maladies infectieuses, plus particulièrement de peste bubonique et de fièvre jaune, étaient placés en quarantaine, au XVIIIème et XIXème siècles, afin de protéger la ville de Marseille des épidémies.

-
Remise par le Général Adams au Vétérinaire général inspecteur Kervella, d'une plaque,
à l'occasion de son admission prochaine
dans la 2ème section des officiers généraux.

Le 55ème Congrès International de Médecine Vétérinaire Militaire s’est terminé le vendredi soir par un dîner traditionnel de gala servi au Fort Ganteaume. Après avoir savouré la cuisine française, des récompenses militaires ont été remises et des cadeaux échangés. Deux événements d’importance ont marqué cette soirée : la promotion au rang de Vétérinaire chef des services de Philippe ULMER et la remise par le Général ADAMS d’une plaque au Vétérinaire général inspecteur Jean-Yves KERVELLA, à l’occasion de son admission prochaine dans la 2ème section des officiers généraux, après plus de trente années de services remarquables.

L’ambiance de la ville de Marseille et la fraternité entre collègues militaires internationaux ont été à l’origine d’une semaine que les participants ne sont pas prêts d’oublier. Sans hésitation aucune, cette conférence a rempli tous ses objectifs de promotion des liens forts entre nations alliées et amies et le renforcement de la solidarité dans nos missions communes de protection des forces et de santé globale.

-


Lieutenant-Colonel Martin M. LAGODNA

Commandant en second
Commandement Vétérinaire Régional pour l’Europe
Armée de Terre des USA en Europe