Languages disponibles :
  • fr
  • en



 

 





1er Congrès Pan-Arabe de Médecine Militaire
Alger (ALGÉRIE)
du 26 au 30 octobre 2008


Rapport


PREMIER CONGRÈS RÉGIONAL PANARABE DE MÉDECINE MILITAIRE,
Alger (Algérie), 26-30 octobre 2008.

L’Algérie a accueilli, du 26 au 30 octobre 2008, le Premier Congrès Régional Panarabe de Médecine Militaire, organisé sous l’égide du Comité International de Médecine Militaire (CIMM), qui s’est tenu à Alger, dans le cadre magnifique du Cercle National de l’Armée.

Les délégations de treize pays ont participé au congrès : Algérie, Arabie Saoudite, Bahreïn, Comores, Emirats Arabes Unis, France, Jordanie, Libye, Maroc, Niger, Soudan, Syrie, Tunisie.

La cérémonie d’ouverture a eu lieu en présence de leurs Excellences Monsieur le Ministre de la Défense Nationale et Monsieur le Ministre de la Santé. Le Médecin Général de Brigade Mohammed Kamel CHEBBI, Président du CIMM, et le Dr Jacques SANABRIA, Secrétaire Général du CIMM, ont prononcé une allocution. Le Médecin Général Abdelkader BENDJELLOUL, Directeur Central des Services de Santé des Forces Armées Algériennes, a déclaré ouverts les travaux du congrès.

Sous l’autorité de son président, le Médecin Colonel Mohamed BERCHICHE, le Comité d’Organisation du Congrès avait pris toutes les mesures nécessaires pour que l’accueil, l’hébergement, la restauration, les salles de conférence et de réunion, le hall d’exposition, donnent toute satisfaction aux participants.

La préparation des sessions scientifiques plénières et des présentations de posters était placée sous la responsabilité du Professeur Djaffar BACHA, Secrétaire du Comité Scientifique du Congrès. Le congrès avait pour thème général « la médecine militaire dans tous ses aspects ». Il se subdivisait en différents sous thèmes : prise en charge médicochirurgicale des blessures provoquées par des actes terroristes; pathologies cardiovasculaire, mentale et dentaire en milieu militaire; moyens de soutien santé des forces; médecine aéronautique; médecine navale; organisation des secours en cas de catastrophe majeure; logistique médico militaire; ravitaillement sanitaire. Les présentations scientifiques pouvaient se faire en anglais, en français ou en arabe.

Parallèlement aux travaux scientifiques, les membres du Groupe de Travail Régional (GTR) Panarabe du CIMM se sont réunis en Assemblée Régionale, sous la présidence du Médecin Général Abdelkader BENDJELLOUL. Ils ont confirmé leur désir de développer les activités de ce GTR, notamment dans le domaine de la formation des personnels de santé militaire. À ce titre, l’Arabie Saoudite proposera dès 2009, un cours régional sur le Droit des conflits armés, réalisé sous l’égide du CIMM, ainsi que trois autres cours, recommandés par le CIMM (médecine aéronautique, médecine de la plongée, prise en charge des blessures par les armes NBC), alors que la Tunisie organisera un cours sur le soutien santé en climat désertique. Dans l’immédiat, les membres du GTR vont travailler à la rédaction d’un règlement d’ordre intérieur (ROI), basé sur les statuts du CIMM. Le président du GTR, nommé tous les deux ans, sera à chaque fois le Directeur du Service de santé des forces armées du pays organisant le prochain congrès régional. Après consultation de l’assemblée, l’Arabie Saoudite organisera très probablement le 2ème Congrès Régional Panarabe de Médecine Militaire en 2010, la décision finale étant soumise à l’approbation des autorités Saoudiennes. Le Président du GTR serait donc le Médecin Général de Division Ketab AL OTAIBI, Directeur du Service de Santé des Forces Armées Saoudiennes.

Le congrès a aussi permis aux membres du GTR Maghrébin du CIMM, créé en 2003, de renouveler leur engagement à coopérer sur des projets concrets, parmi lesquels la formation des personnels de santé et le partage d’expérience et d’expertise, occupent la première place.

La cérémonie de clôture s’est déroulée en fin de matinée le 30 octobre, l’après midi étant consacré à un programme culturel et touristique. Ce succès du Premier Congrès Régional Panarabe de Médecine Militaire est de bon augure pour l’avenir du GTR Panarabe et confirme la vitalité des structures régionales du CIMM.