Languages disponibles :
  • fr
  • en



 

 




Rapport du 6ème Cours International du CIMM pour le Soutien Sanitaire en Milieu Saharien

-

RAPPORT DU 6ème COURS INTERNATIONAL DU CIMM POUR
LE SOUTIEN SANITAIRE EN MILIEU SAHARIEN
Tozeur (Sud Tunisien)
9-13 novembre 2015

-


RAPPORT DU 6ème COURS INTERNATIONAL DU CIMM POUR
LE SOUTIEN SANITAIRE EN MILIEU SAHARIEN

Ce cours organisé grâce au soutien du Service de Santé des Forces Armées Tunisiennes, est devenu un rendez-vous annuel pour les médecins militaires désirant élargir leurs connaissances et échanger leurs expériences dans le domaine du soutien santé de troupes déployées en milieu saharien.

Le CIMM était représenté par le Médecin Général Inspecteur (Pr) M. MORILLON (2s), Président du Conseil Scientifique.

Participants :
Le cours a été dispensé à 25 participants venant de 14 pays (Algérie, Angola, Arabie saoudite, Burkina-Faso, Cameroun, Côte d’ivoire, Congo Brazzaville, Egypte, Namibie, Nigéria, Oman, Palestine, Suisse et Tunisie).

Equipe enseignante :
Le Coordonnateur du cours était le Médecin Colonel (Pr) M. CHIBANI.
Les enseignants venaient d’Arabie saoudite, de France et de Tunisie.

Site du cours :
L’hébergement était assuré à l’hôtel El Mouradi****, à Tozeur. Les enseignements théoriques étaient organisés dans les salles de conférences de l’hôtel, qui accueillaient aussi les ateliers pratiques et le secrétariat du cours.

Les démonstrations pratiques en milieu saharien se sont déroulées, avec le soutien logistique des forces armées tunisiennes (Service de Santé, armée de terre, compagnie méhariste), dans la Zone de "Ong Jemal" et aux environs de la localité de Douz, après un trajet de deux heures incluant la traversée du Chott Djérid.

Le programme scientifique comprenait 5 modules :
1. Pathologies liées à la chaleur
2. Pathologies liées à l’environnement
3. Soutien sanitaire en milieu saharien
4. Survie en milieu saharien
5. Envenimations scorpioniques et ophidiennes

La cérémonie de clôture était présidée par le Médecin général de brigade M. YEDEAS, directeur de la santé militaire des forces armées tunisiennes.

Les évaluations faites par les participants ont témoigné de leur satisfaction. Le comité d’évaluation s’est réuni et a décidé de nouvelles améliorations pour les prochaines sessions.