Languages disponibles :
  • fr
  • en



 

 




Rapport du 5ème Congrès du Groupe de Travail Régional Pan-Européen de Médecine Militaire du CIMM

-

RAPPORT DU 5ème CONGRES DU
GROUPE DE TRAVAIL REGIONAL
PAN-EUROPEEN
DE MEDECINE MILITAIRE DU CIMM
Varsovie, Pologne
17-20 septembre 2018

-

RAPPORT DU 5ème CONGRES DU GROUPE DE TRAVAIL REGIONAL PAN-EUROPEEN
DE MEDECINE MILITAIRE DU CIMM

Le 5ème Congrès Pan-Européen de Médecine Militaire du CIMM et l’Assemblée régionale du groupe de travail régional Pan-Européen du CIMM ont été organisés par le Service de santé militaire de Pologne à Varsovie, du 17 au 20 septembre 2018, sous le haut patronage de Mme Aurélia OSTROWSKA, Ph.D., Directeur du Service de santé militaire et le Général Major, Professeur Grzegorz GIELERAK, MD., Ph.D., Directeur adjoint.

Le Congrès s’est tenu à l’hôtel Mariott, en plein cœur de la dynamique capitale polonaise.

Le thème principal du Congrès était : Médecine militaire - Nouveaux défis dans un monde en mutation.

Ce sujet principal a fait l’objet de discussions approfondies au cours de sept sessions plus spécifiques :
- Médecine de combat dans les opérations militaires
- Chirurgie militaire et soins critiques lors d’attaques terroristes
- Psychiatrie militaire et réhabilitation mentale dans les conflits contemporains
- Maladies infectieuses et vaccinologie dans les forces armées
- Vétérinaire dans les forces armées
- Médecine aéronautique, évacuation aéromédicale
- Organisation et Assistance médicale

Une session spéciale sur les « posters » électroniques était organisée avec des présentations disponibles sur des écrans pour tous les participants à tout moment lors du Congrès. 146 participants ont été enregistrés, représentant 26 pays, dont 18 Européens. Les pays non européens présents étaient : la Chine, l’Inde, le Liban, l’Iran, le Nigeria, le Sri Lanka, la Tunisie et les États-Unis. 41 présentations et 10 affiches électroniques ont été présentées.

Le Congrès a débuté lundi soir 17 septembre par un cocktail de bienvenue où le Dr OSTROWSKA et ses collègues militaires ont personnellement accueilli tous les participants. Le lendemain matin, lors de la cérémonie d’ouverture, le Dr Aurélia OSTROWSKA a pris la parole et a exprimé son plaisir et son honneur que la Pologne et le ministère de la Défense ont organisé cet événement. Le secrétaire général du CIMM, le Général Major (e.r.) Dr. Roger VAN HOOF, a retracé brièvement les activités du CIMM depuis le 4ème Congrès Pan-Européen de Médecine Militaire du CIMM à Paris, en soulignant les tâches et l’importance des six groupes de travail régionaux au sein du CIMM.

Le CIMM offre une plate-forme professionnelle pour toutes les spécialisations au sein des systèmes de soins de santé militaires (à côté des médecins, pharmaciens, dentistes, vétérinaires, infirmiers, personnel médical opérationnel et organisationnel, etc.). Ces réunions sont des occasions uniques d’échange d’expériences pratiques, de connaissances scientifiques et en matière de recherche, afin de renforcer les contacts personnels entre les Directeurs des Services de santé et d’autres collègues médecins militaires. Après cette allocution, le transfert officiel de la présidence du groupe de travail Pan-Européen a eu lieu - Général des armées Patrick GODART (France), a transmis la Médaille de la Président au Dr OSTROWSKA, qui l’a ensuite donnée au Colonel Slawomir CHMIEL qui sera à la fois le nouveau délégué national polonais auprès du CIMM et le nouveau Président du groupe de travail régional Pan-Européen. Le programme scientifique s’est ensuite déroulé pendant toutes les journées. Les présentations, pour la plupart de très haute qualité, ont été suivies d’intéressantes discussions lors de chaque session, en fonction des thèmes principaux. Celles-ci reflétaient les liens étroits de la médecine militaire avec l’environnement militaire et les catastrophes. La médecine militaire est adaptée aux progrès de la médecine, incluant certains domaines de la recherche et du développement technologique. Le soutien médical militaire à l’assistance humanitaire et aux secours en cas de catastrophe, ainsi que la coordination des tâches des Services médicaux militaires en cas d’attaque terroriste, devient de plus en plus actuel. Par exemple, selon le bureau médical de l’ONU en 2018, 14 opérations de maintien de la paix dans le monde ont été actives. 124 pays contributeurs ont envoyé 89 113 personnes en uniforme, appuyées par 283 établissements de soins de santé.

Le programme scientifique a été enrichi de manière appropriée par deux ateliers pratiques - démonstrations des activités et des capacités de l’Institut polonais de médecine militaire à Varsovie. La nouvelle chambre hyperbare installée en 2017 a été présentée. Elle peut être utilisée par 16 patients assis en une séance et l’espace peut également être adapté à tout moment aux patients en Unité de Soins Intensifs (ventilation artificielle, etc.). La chambre sert au personnel militaire ainsi qu’à la population civile selon les indications médicales. Les participants ont ensuite pu assister à une démonstration du nouveau centre de simulation, montrant le triage, l’admission et les soins d’urgence de deux « patients » gravement blessés. Le centre est utilisé pour la formation pratique d’étudiants en médecine, de jeunes médecins et d’infirmières en soins d’urgence. Toutes les activités sont supervisées et enregistrées par un instructeur, puis sous forme de débriefing, analysées, expliquées et enseignées par l’instructeur. Les participants au Congrès ont remercié les organisateurs de leur avoir offert la possibilité de visiter les deux départements hautement sophistiqués.

Pendant toute la durée du Congrès, une exposition de l’industrie médicale et pharmaceutique s’est tenue à proximité des salles où se tenaient les présentations scientifiques. Ce fut une bonne occasion de voir, d’essayer et de discuter des dernières tendances en matière de technologie d’équipement et d’autres types de soutien dans le domaine de la médecine militaire. Il existe une tendance évidente à l’informatisation, à la numérisation et à la miniaturisation de produits qui, dans le même temps, devraient être transportables, faciles à déplacer et résistants à différents environnements. La plus haute qualité de matériaux utilisés en est une condition préalable.

L’ensemble du Congrès a montré le niveau élevé de la médecine militaire actuelle avec toutes ses spécificités. Il était très utile pour tous les participants de partager, comparer et discuter des différentes expériences et approches pour répondre à leurs propres problèmes. Il y a de nombreux domaines à développer, par exemple : la formation et l’éducation médicale militaire, les questions opérationnelles et logistiques, les transports, les questions NRBC, la santé mentale, l’état de stress post-traumatique et la psychologie, etc. L’atmosphère conviviale générale du Congrès a été bien appréciée par tous les participants. Le dîner de gala du 19 septembre reflétait ce fait comme le point culminant de la partie sociale du Congrès. Le Congrès lui-même s’est achevé le jeudi 20 septembre à midi par la présentation du rapport de synthèse final et les remarques de clôture faites par le Colonel KORZENIEWSKI, Président du comité scientifique. Le Secrétaire Général du CIMM, le Général Major (e.r.) Dr. Roger VAN HOOF a remercié les organisateurs pour la préparation de cet excellent Congrès. Il a également remercié tous les participants d’Europe et des pays d’autres continents. Il a encouragé tous les participants et représentants des pays membres du CIMM à venir participer aux 43ème et 44ème Congrès Mondiaux du CIMM qui se tiendront respectivement en mai 2019 à Bâle (Suisse), et en 2021 en Belgique (Congrès du Centenaire du CIMM).

Le département du Service médical militaire du ministère de la Défense nationale et l’Institut militaire de médecine de Varsovie (Pologne) ont réussi à organiser un Congrès régional Pan-Européen des plus intéressant avec également l’Assemblée régionale du groupe de travail Pan-Européen.

Le CIMM est très reconnaissant à la Directrice du Service médical militaire et à son personnel pour cette organisation.