Languages disponibles :
  • fr
  • en



 

 




Rapport du 3ème Congrès Pan-Européen de médecine militaire du CIMM

-

Rapport du 3ème Congrès Pan-Européen de Médecine Militaire du CIMM

Belgrade (Serbie)
2-6 Juin 2014

 

RAPPORT DU 3ème CONGRES PAN-EUROPEEN
DE MEDECINE MILITAIRE


Le congrès a eu lieu sous les auspices du Comité international de médecine militaire (CIMM), sous la direction du Département de la Santé Militaire, le Général de Brigade, Professeur Zoran POPOVIC et avec l’appui du Général de Brigade Professeur Marijan NOVAKOVIC, du Dr. Sonja RADAKOVIC, du Lieutenant-colonel Dr. Nenad STEPIC et du Dr. Slavica VUCINIC.

Le Secrétaire Général du CIMM, le Major-Général (ret.) Dr. Roger VAN HOOF, a remercié toutes les personnes qui ont aidé à organiser ce Congrès et ont maintenu son organisation malgré les grands efforts que les Services de Santé Militaire serbe ont déployés durant les récentes inondations d’une grande partie de la Serbie. Le Major-Général (ret.) Dr. Roger VAN HOOF a rappelé à l’audience le rôle du CIMM comme facilitateur d’échange d’informations de manière impartiale et non-politique. Il a remercié les autorités serbes pour l’organisation d’un tel congrès, qui vise à améliorer le niveau des soins dans la Santé Militaire et à optimiser le soutien des personnes prisent en charge par les Services de Santé Militaires. Le ministre de la Défense de Serbie, l’honorable M. Bratislav GASIC, en présence de la Secrétaire d’État, l’honorable M. Zoran DJORDJEVIC, a officiellement ouvert le Congrès, rappelant l’importance de la coopération internationale aux 90 participants venant de 28 pays. La plupart des participants sont bien sûr venus d’Europe, mais il y avait également des représentations d’autres pays venant d’autres continents. Le Président sortant du Groupe de Travail Régional Pan-européen du CIMM, le Général de Brigade DE GRAAF (Pays-Bas) a officiellement remis la Présidence du Groupe de Travail Régional Pan-européen du CIMM au Général de Brigade Prof Dr NOVAKOVIC.

Le Congrès a été très bien organisé. Au cours des sessions parallèles, d’intéressantes présentations ont été données sur le développement dans des domaines tels que la chirurgie de guerre, l’éducation médicale militaire, la santé mentale, les soins infirmiers et paramédicaux. Des sessions spéciales ont été organisées sur la recherche fondamentale, la médecine préventive, les sciences vétérinaires et la logistique. Dans l’enceinte du Congrès, une session de posters informait également sur ces sujets. Toutes ces séances ont offert une nourriture pour l‘esprit et un partage de précieuses expériences dans la pratique des soins de santé militaire. Plusieurs des communications présentées lors du congrès seront publiés dans la Revue Internationale des Services de Santé des Forces Armées. Lors de l’Assemblée régionale du Groupe de travail Pan-européen, les chefs des délégations des Etats membres du CIMM ont discuté des possibilités pour l’organisation du prochain Congrès Pan-européen de Médecine Militaire, de l’Assemblée régionale et du programme de travail. Une attention particulière a été accordée à la prochaine réunion du Groupe de Travail International. L’Indonésie a annoncé être l’hôte du prochain Congrès Mondial de Médecine Militaire du CIMM, du 17 au 22 mai, 2015 à Bali (Indonésie).

Le dernier jour, était inclus dans le programme, un impressionnant voyage dans la zone des inondations. Outre les présentations scientifiques, ce fut l’occasion pour les participants de faire de nouvelles connaissances et d’en revoir certaines. Les organisateurs ont réussi à transmettre une idée de l’hospitalité et de la culture serbe.

 

Rapport de l’Aspect scientifique du 3ème Congrès Pan-européen de médecine militaire

Le comité scientifique, sous la direction du Pr. Sonja RADUKOVIC avait identifié et sélectionné des conférenciers de haut niveau et retenu des communications scientifiques d’un grand intérêt. (60 communications orales et 31 posters).

Pour le thème des actualités en chirurgie de guerre, les organisateurs avaient sélectionné des communications faites par des auteurs ayant une expérience de terrain. Les communications du Lt. Colonel G. PAVLICEVIC (Serbie) sur les blessures crâniennes, du Colonel I. SAMOKHVALOV (Russie) à propos de son expérience durant les guerres du Caucase ainsi que celle du Médecin principal MILLIAT (France) sur la prise en charge d’enfants Afghans victimes d’une explosion ont été particulièrement remarquées. Le colonel R. RUSSELL (Royaume-Uni) a fait une conférence très appréciée sur l’entraînement des équipes des rôles 2.

La psychiatrie de guerre a désormais une place de choix dans tous les congrès de médecine militaire et nos collègues Serbes qui ont dû prendre en charge des cas de blessures psychiques aussi bien dans la population militaire que chez les civils nous ont fait part de leur expérience. Une étude de grande ampleur chez les pilotes d’hélicoptères de l’armée britannique (R. WITHNALL, Royaume-Uni) a tenté d’identifier des facteurs de résilience au stress post-traumatique. Les mesures de lutte contre la menace ou les accidents NRBC faisaient l’objet d’une table ronde où les participants ont pu apprécier le haut niveau des toxicologues Serbes et durant laquelle le Lt. Colonel V. RADOSAVLJEVIC (Serbie) a présenté une méthode intéressante d’analyse pour différencier une épidémie d’origine naturelle d’une vraisemblable attaque biologique. La session sur les infections et le risque septique a été l’occasion de très intéressantes communications des immunologistes de l’Académie de médecine militaire de Belgrade.

Les questions et les échanges entre participants ont été nombreux, les défis posés par les opérations extérieures et la gestion des catastrophes et accidents étant les mêmes pour tous ainsi que le maintien du meilleur niveau de qualité en dépit des restrictions budgétaires et d’effectifs. Ce partage d’expérience dans une ambiance amicale était parfaitement dans l’esprit du CIMM.

 

Rapport de l’Assemblée régionale Pan-européenne, le 4 juin 2014, Belgrade (Serbie)

Après le discours d’introduction fait par le Président du Groupe de Travail Régional Pan-européen (GTR), le Général de Brigade Prof. Marijan NOVAKOVIC, l’Assemblée Régionale Pan-européenne a été ouverte. Le représentant du CIMM a confirmé que les 37 pays étaient en ordre de cotisation. La République d’Irlande, après la demande officielle du Colonel Gerald Kerr, est devenue un nouveau membre du GTR.

Participants:
En 2010, à Svetlogorsk (Russie), le Groupe de Travail Pan-européen du CIMM a été formé. Les Etats participants étaient, France, Pays-Bas, Russie, Serbie et Suisse.
Au cours de l‘Assemblée Régionale à Amsterdam en 2012, 8 pays européens sont devenus nouveaux membres : Royaume-Uni. Allemagne, Autriche, Belgique, Estonie, Norvège, Pologne, Royaume Unis et Suède.
Au cours de cette réunion, il y avait des Délégués de 12 pays et des pays observateurs comme l’Indonésie et les Etats-Unis.

Rapport:
1. Les résultats et conclusions de la deuxième Assemblée régionale qui s’est tenue à Amsterdam en 2012, ont été présentés par le Délégué des Pays-Bas, le Général de Brigade Johan DE GRAAF.
2. Le Secrétaire général du CIMM a informé l’Assemblée des résultats du 40ème Congrès Mondial de Médecine Militaire qui s’est tenue à Djeddah (Arabie Saoudite) du 7 au 12 décembre 2013.
3. Une discussion a été ouverte sur les objectifs et les activités possibles du Groupe de Travail Régional Pan-européen. Les questions qui ont été mises en évidence étaient :
• La chirurgie militaire et les soins intensifs
• La sécurité Sanitaire et la planification
• Les conflits militaires et ses impacts dans le domaine de la psychiatrie
• L’éthique et le droit humanitaire

Il y a eu un accord sur les sujets précédents, et la discussion a porté sur la manière d’aborder les réunions à venir sans avoir de congrès coûteux.

L’Assemblée Régionale doit se tenir tous les deux ans. Il pourrait être utile d’étudier la possibilité de l’organiser dans la même semaine et sur le lieu d’une séance plénière du COMEDS, car les membres du GTR Pan-européenne sont également les représentants nationaux du COMEDS. Evidemment, il doit être clair qu’il s’agisse d’une réunion à part entière du CIMM et en aucun cas liée à l’OTAN.
Il n’y avait pas eu de consensus sur cette question et sur la façon d’aborder les activités du GTR Pan-européen avec toutes ses spécificités.
Il a été souligné que ces sujets étaient secondaires en l’absence de vision sur la direction à tenir pour le futur. Il a été proposé qu’un groupe de discussion, dont la Belgique, la France, l’Irlande et les Pays-Bas puisse étudier les nécessités spécifiques pour les futures réunions du Groupe de Travail Pan-européen.
4. En candidature pour le prochain Congrès Régional Pan-européen en 2016, deux pays ont été annoncés comme étant intéressés : la France et l’Irlande. Mais aucune décision nationale n’a été prise jusqu’à présent.
5. L’Indonésie, en tant que pays observateur, a invité tout le monde au 41ème Congrès Mondial de Médecine Militaire du CIMM qui se tiendra du 17 au 22 mai 2015.
6. Le président a remercié le Secrétaire général de CIMM, tous les délégués et les observateurs pour leur participation à cette réunion et a clos la séance à 10h30.