Languages disponibles :
  • fr
  • en



 

 




Rapport de la 1ère Conférence Internationale de Femmes Militaires

-

1ère Conférence Internationale
de Femmes Militaires
Manama (Bahreïn)
30 novembre - 1 décembre 2010

Rapport

-


Rapport de la 1ère Conférence Internationale de Femmes Militaires
Manama (Bahreïn)

 

Les 30 novembre et 1er décembre derniers s’est tenue au Bahreïn la première conférence internationale de femmes militaires. Cette conférence, magistralement organisée, était placée sous le patronage de Son Altesse Royale la Princesse Sabika BINT IBRAHIM AL KHALIFA, épouse de Sa Majesté le Roi du Bahreïn. L’événement largement relayé par la presse écrite et télévisée a remporté un franc succès. Environ 1 300 personnes ont assisté à la cérémonie d’ouverture.

De nombreux pays avaient envoyé une délégation et la plupart ont joué un rôle actif dans la conférence en présentant des exposés. Ce fut le cas pour les pays suivants : l’Algérie, l’Australie, la Belgique, les Emirats Arabes Unis, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, la Jordanie, le Koweït, la Malaisie, le Maroc, et Oman.

Le programme prévoyait des exposés-témoignages ainsi que des workshops.

Les participantes ont ainsi pu partager l’expérience de nombreux pays en matière d’intégration de femmes dans l’armée ou dans la police. Les workshops relatifs au leadership, au training et au mentoring ou aux femmes au combat ont été l’occasion d’échanges nombreux et très enrichissants.

Toutes ont pu constater combien certains problèmes étaient récurrents, combien certaines situations étaient, à des degrés divers, partout présentes et combien le partage d’expériences permettait à toutes de tirer des enseignements et de progresser plus rapidement.

Pour conclure les travaux, les organisatrices ont tenté de dégager des recommandations globales. Ces dernières seront formalisées prochainement.

A l’issue de la conférence, toutes les représentantes sont tombées d’accord sur le fait que l’expérience devait être périodiquement réitérée dans un pays ou un autre. L’idée a même été lancée de suggérer la création d’un groupe ad hoc au sein du CIMM et de pouvoir ainsi s’appuyer sur une organisation existante. Les objectifs sont un peu différents mais il est vrai que c’est dans les services médicaux que le pourcentage de militaires féminins est le plus élevé. Plusieurs médecins faisaient d’ailleurs partie du comité organisateur et des délégations.

En marge de la conférence, les délégations étrangères ont eu la chance de visiter l’hôpital militaire guidées par son directeur le Brig. Prof. Khalid BIN ALI AL KHALIFA (également chef du service de santé du Bahreïn) et ont été reçues par le ministre de la Défense le Maj. Gen. Dr Mohammed BIN ABDULLA AL KHALIFA.

Toutes n’ont pu que se louer de l’organisation et de l’accueil offert par le Bahreïn.