Languages disponibles :
  • fr
  • en



 

 




Rapport du 11ème Congrès Régional Pan-Africain de médecine militaire du CIMM

-

RAPPORT DU 11ème CONGRES REGIONAL
PAN-AFRICAIN DE MEDECINE MILITAIRE DU CIMM

Dakar (Sénégal)

11-13 mai 2018

-

 

RAPPORT DU 11ème CONGRES REGIONAL PAN-AFRICAIN DE MEDECINE MILITAIRE DU CIMM



Le 11ème congrès du groupe Pan-Africain du Comité International de Médecine Militaire s’est tenu à Dakar (Sénégal) du 11 au 13 mai 2018. A côté d’une très forte participation du pays hôte, l’on pouvait noter la présence de délégations d’Afrique du Sud, Algérie, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Egypte, France, Guinée, Mali, Maroc, Mauritanie, Namibie, Nigeria, Rwanda, Tchad et Tunisie.

Ce congrès était organisé en même temps que les Journées annuelles de l’Hôpital Principal de Dakar. Le thème principal du congrès du CIMM était « La médecine militaire face aux nouvelles menaces ». Nous avons eu l’occasion d’entendre plusieurs retours d’expérience à la suite du déploiement de différents contingents africains en opérations de maintien de la paix sur le continent. D’autres communications faisaient référence au secours lors des attaques terroristes de Paris en novembre 2015 prises comme exemple de la prise en charge d’un afflux massif de blessés. Un symposium était organisé parallèlement sur les « forces de défense et de sécurité confrontées à l’infection à VIH, état des lieux et perspectives ».

Au cours de l’assemblée régionale, il a été décidé que les objectifs principaux pour les eux années à venir seraient :
1- La constitution d’un réseau au sein du groupe panafricain avec de réels points de contact.
2- Le recensement de toutes les activités existantes dans les pays membres et qui pourraient être ouvertes aux autres pays qu’il s’agisse de congrès, de réunions, de cours ou de programmes de recherche.
3- De renforcer les échanges et la participation internationale à ces activités en utilisant la possibilité d’annonces sur le site web du CIMM et ses newsletters.
4- Nous avons rappelé quelques activités existant déjà sur le continent, organisées par la Tunisie (Cours DICA, Cours sur le soutien médical en milieu désertique, sur la gestion de l’eau, les publications médicales et me congrès de Médecine tropicale). Le délégué du Sénégal, désormais président du GTR a signalé l’existence d’un cours sur la préparation médicale avant déploiement organisé au sein du centre d’entraînement de Thiés.

Nous avons reçu plusieurs propositions pour organiser le prochain congrès panafricain. Nous attendons la confirmation qui devrait venir de l’un des pays anglophones. Celle-ci et la décision devraient intervenir dans moins d’un mois.

Toutes ces activités ont pu se tenir dans une ambiance très agréable, conséquence du travail du comité d’organisation et de la légendaire hospitalité sénégalaise.